© Tous droits réservés Le Lion et le Serpent
Cette loge est née au Rite Français, qui n’existait pas encore dans notre  département de l’Isère, de la volonté de l’Obédience d’agrandir le cercle  des rites qui y seraient pratiqués. Quinze ans plus tôt, était née la Respectable Loge les 3 Vallées, n°189 à  l’Orient de Chambéry, l’une des toutes premières du Rite Français à la  GLNF. C’est donc fort logiquement en Savoie que nous partîmes, en petit  commando très motivé, apprendre ce rite en participant à nombre de  tenues aux  côtés de Frères particulièrement rigoureux et expérimentés.   Quelques années plus tard, ce sera à notre tour d’aller aider nos Frères à  sauver leur loge prise dans la tourmente, comme toute loge en connaît  au cours de sa vie. C’est dire si nos chemins sont étroitement liés. Cette naissance du Lion et le Serpent a été faite sur la base de la pétition  de Frères fondateurs venus de tous les horizons de la province: Haute-  Savoie, Savoie, Drôme, Rhône, Isère bien sûr, car dans les usages de  l’Ordre, les naissances bénéficient toujours de l’entourage de nombreux  parrains !  Le nombre des Frères figurant sur la liste des fondateurs ne reflète pas le  nombre réel de ceux qui se sont impliqués dans cette fondation  notamment en apportant leur obole ; de fait,  nous avions largement  anticipé sur la notion de “membres de soutien” qui sera introduite dans  les règlements de la GLNF beaucoup plus tard ; avoir été les précurseurs d’une si noble cause nous ravit  aujourd’hui car  nous avons ainsi eu les moyens de bâtir une belle Loge.  Chaque année, elle s’est enrichie de nouveaux membres, tant il est vrai que la prospérité d’une loge ne vient  pas seulement de la qualité du recrutement, mais du rythme suffisamment soutenu d’admission de nouvelles  pierres.  L’introduction d’un nouveau rite a été la révélation pour tous les Frères du Lion et le Serpent que la diversité  des rites apporte un réel enrichissement des connaissances de leur démarche initiatique.  Si nous fêtons en cette année 2014 le 20ème anniversaire de cette Loge, c’est grâce au travail intensif des  différents présidents  et frères qui se sont succédés les uns dans la chaire du Roi Salomon, les autres sur les  colonnes ou aux postes d’officiers ; tous ont permis à la loge de prospérer mais aussi d’enfanter à son tour (La  Porte de l’Oisans, les Elèves de Minerve, les Taillandiers de St Blaise, Stendhal, et  pour partie le Mont Tabors).   Voilà le signe manifeste de la réussite et de l’équilibre garants du fonctionnement des loges,  car c’est toujours  la colonne du nord qui solidifie l’édifice et permet plus tard à la Lumière de se propager.  Tant il est vrai qu’après plus de 40 ans de maçonnerie, je suis persuadé que nous restons non pas les  meilleurs, mais de très loin les moins mauvais dans tous les ordres ayant pour but d’améliorer la qualité de  l’homme par l’amour fraternel, le rituel restant le symbole de l’unité qui  devrait caractérise notre ordre.  Le travail est long et permanent.  Le Lion et le Serpent Grande Loge Nationale Française